Mots-clefs

, , , ,

Un programme éclectique, brillant, des participations passionnantes, une ville à l’heure de l’Antiquité revisitée :

affiche logos

Programme Festival Européen Latin Grec 2016

Désormais vous trouverez tout sur le site officiel du FELG, qui a ouvert : attention il s’agit de l’URL http://www.festival-latingrec.eu/ à ne pas confondre avec l’ancienne adresse – un seul trait d’union et pas deux -, l’ancienne adresse du site pulvérisé par un méchant assaillant ne gardant que quelques pages archives.

FESTIVAL EUROPEEN LATIN GREC 2016 Bulletin de réservation
et courrier et inscription :
: inscription@festival-latingrec.eu

PLAN des 23 librairies associées et des LIEUX du FELG

et l’Ecole Normale Supérieure de Lyon

Et si l’on se ralliait à ce panache antique ? Car le programme du 10ème Festival Européen Latin Grec est aussi futé que brillant et inspiré. Bravo à Laurence Ghirardi et Christophe Cusset qui ont repris brillamment le flambeau repassé l’an dernier à Lyon. Une pensée émue aux pionniers qui l’ont lancé, dont Edith Guimard, alors présidente des libraires de Bécherel, Albert Foulon, alors professeur à l’Université de Rennes et Evelyne Foulon, pourvoyeuse de mimosa, Renée Audebert qui tint tant de fois la caisse, mes petites soeurs Christine et Denise Contal qui furent au four et au moulin, ma fille Gabrielle et son amie si chère Flora Maudhuy infatigables assistantes, Olivier Coen chef de production malgré lui, la grande Jacqueline de Romilly qui accepta d’être notre marraine éternelle, Patrick Poivre d’Arvor qui offrit le journal de l’époque de Périclès, Démodocos et Erinna, Marie-Hélène Delavaud-Roux, l’écrivain Jacques Lacarrière, tous les éditeurs dont Assimil qui fut là dès le départ, la radio de Canal Académie, la revue « Histoire Antique », les journalistes passionné(e)s dont Marie-Noëlle Tranchant, jusqu’au Maire de Londres Boris Johnson qui nous offrit un interview vidéo pugnace à remettre en ligne bientôt car pulvérisé par un méchant hacker. Et les Européens qui relevèrent le défi des échanges et productions – la Hongrie avec la Fondation Karolyi, le Portugal avec les universitaires de Coïmbra et Conimbriga, le Luxembourg avec Franck Colotte et le lycée Mayrisch ainsi que l’abbaye de Neumünster, l’Italie avec le festival de Rimini et les participations de Rocco Schembra, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne avec le traducteur de 24 Asterix en latin le comte de Rothenburg – alias Rubricastellanus – le groupe hip-hop rap ISTA … et tout cela n’est qu’un échantillon !

frise

 

Publicités